• il était une fois : Candice et les princes charmants

     en cour de réecriture   désolé pour le retard entrainé 

    il reste a écrire le finale  et a recorrige mes textes , il reste a réécrire certains chapitres pour pouvoir écrire une fin qui j'espere sera bien 

    cette fic est ma plus longue et j'ai hate de voir le bout du tunnel de ce long projet 

     

    l'épilogue

    chapitre 1 : la rencontre avec les princes charmants

    chapitre 2 : les princes

    chapitre 3 la rencontre partie 1 candy et le prince de la colline

    chapitre 3 partie 2 Terry et Flanny

    chapitre 3 partie 3 terry et son père

     chapitre 3 partie 4 candy et albert

     chapitre 4 : Anthony , Archibald et Alistair

    chapitre 5 le retour d'Albert

    chapitre 6 : Sarah

    chapitre 7 : le sortilège

     

  • Il était une fois

    Candice Neige et les princes charmants

     

     

    il était une fois candice et les princes charmants  

     épilogue

     

    il était une fois candice et les princes charmants : l'épilogue

     

    Il était une fois dans deux lointains royaumes qui étaient maintenant séparé à tout jamais à cause de la magie et que tout opposaient , vivaient deux beaux jeunes hommes tristes malgré leur beauté ,et deux belles jeunes filles l'une toujours de bonne humeur l'autre triste.

     

     

     

    Dans le premier royaume le monde féerique baptisé de Lakewood en hommage à la demeure luxuriante des Ardlay , célèbre famille qui dirigeait le royaume depuis des siècles . Ce monde était fait de couleur virevoltante, de rire et de joie la magie et la sorcellerie avaient leur place . Il y avait des forêt ensorcelée, des lacs, des collines , en paix depuis quelques siècles auparavant le royaume fut empreint à de terribles guerres pour le trône. Il fut unifié par la famille Ardlay qui en profita pour prendre le pouvoir et la couronne.

     il était une fois candice et les princes charmants : l'épilogue

     

     

    Mais dans le second royaume celui appeler New World était banni à tout jamais la magie et la sorcellerie et autres fantaisies du genre . Ce monde était terne avec des couleur vieilli par le temps comme des vielle photos sépia . Il avait guère de place pour la magie , ni à l'amusement et ni à la fantaisie . Les êtres qui y vivaient était aigri et sinistre. La guerre était toujours de mise dans seulement certaines parties infimes du royaume . On ne savait plus pourquoi on se faisait la guerre et un duc essayait de contrôler le monde , il était Anglais.

     il était une fois candice et les princes charmants : l'épilogue

     

    Les deux mondes pouvaient cohabiter chacun de son côté, sans que leurs habitants eurent connaissance de l’existence de l'autre royaume . Mais il était strictement interdit pour ses habitants de changer de royaume sous peine de mort par foudroiement ,selon les dires des anciens mages ,les gardiens de Lakewoods . Mais d'après les dires jamais au grand jamais personne ne s'était aventuré à changer de royaume. On ne pouvait donc savoir si les dires des anciens mages était verdict. Les anciens mages étaient des êtres qui avaient la faculté de lire l'avenir et les plus puissant mages du royaume de Lakewood.

     

     

     

    Une prophétie annonça l'imminente possibilité d'une réunification des deux mondes , le processus commencera lors de la réapparition de la comète de Grimm dans le ciels dans les deux mondes ,et après la prochaine éclipse solaire et devra finir à la prochaine éclipse lunaire . Pendant un laps de temps indéterminé ,deux couples de beaux jeunes gens choisis par les astres et les puissants sages, société secrète constituant anciens devins au pouvoir conférés par les astres du soleil et de la lune devront s'unir la fille qui symbolise le soleil ou la lune devra s'unir au garçon du même symbole astral pour neutraliser à tout jamais cette malédiction qui avait séparé les deux mondes. Sinon les deux royaumes seront séparés à tout jamais, devront se former le plus grand risque était que les couples destinés à finir ensemble s'assemblent avec l’autre symbole de son astre, par exemple : la fille soleil avec le garçon de la lune , entraînant une catastrophe dont nulle se sait l'aboutissement .

    Hélas les anciens mages n'eurent jamais l'intégralité de la fameuse prophétie entre les mains. La deuxième partie était hélas coincée dans l'autre monde et dont nul ne savait si elle était toujours intacte ou détruite à jamais selon les dires des mages des montagnes gardiens de la prophétie , la seule certitude qu'il avait . La vérité était toute autre une maléfique sorcière pour prendre le pouvoir avait déchiré certaines pages rendant la prophétie inexacte et mais aussi changée, certains passages pour la rendre indéchiffrable. On savait seulement à ce moment si deux couples choisis par les astres ne se forment pas alors une sorcière puissante va prendre le trône soit pour réunir ou détruire le royaume, ce qui arrangeait la puissante sorcière de Lakewood et sa famille.

     

     

     

    Dans chaque monde, vivaient deux jeunes hommes à la beauté époustouflante malgré eux tristes. L'un l'était moins et essayait de trouver toujours le coté positif des choses, tandis que l’autre s’évertue a voir le coté pessimiste .

     

    Ils avaient été on peut dire élever en quelque sorte par des dragons des femmes qui ne les aimaient pas malgré tout .

     

     

     

    Le premier était élevé par sa grand-tante Elroy et une de ses trois sœur Rosemarie, ses deux autres Sarah et Janis étaient mariées. L'une vivait à la frontière sud avec les elfes du royaume avec son mari, c'est Janis qui s'est mariée à sir Cornwell ce fut un coup de foudre , l 'autre vivait à deux pas de là mais ne voulait pas s'en occuper c'est Sarah avec M legrand un homme étrange personne ne savait ce qu'il pensait et il était assez calculateur. Rosemarie qui est hélas décédée d'une subite et mystérieuse maladie . La grande tante qui n'accepta pas qu'un futur héritier passe le plus clair de son temps en compagnie les animaux de la foret enchanté, il était jusqu'à sa prise de fonction enfermé dans un donjon au château. La mort survenue quand il était très jeune des ses parents le roi et la reine laissait le royaume sans souverain. Il ne devait en aucun moyen y sortir , et personne ne devait savoir que le futur héritier du monde de Lakewood était un si jeune homme sous peine de devoir céder le royaume à leur principaux rivaux une famille toute puissante et rivale des Ardlay . a grand-tante les avait pour une raison pour le moment secrète en horreur.

     

     

     

    Alors la grand-tante eut l'idée de créer un roi fictif le grand oncle William en attendant la majorité du jeune prince futur roi .

     

     

    Dans l'autre monde vivait un autre jeune garçon élevé par un épouvantable marâtre acariâtre. Elle lui reproche la plupart du temps son existence sur terre .

    Il était né d'une ancienne liaison amoureuse de son père avec l' une de plus belles actrice des théâtre dans sa jeunesse avant de reprendre ses fonction d' héritier , Terrry était ainsi le premier né et cela faisait de lui le l'héritier de son père au titre de Duc .Sa belle mère ne manquait jamais une occasion de lui rappelle qu'il était simplement le bâtard de son père le duc de Granchester . Le garçon durant son enfance envoie au prestigieux collège de saint Paul. pour fuir sa belle mère qui le persécutait , il était sorti plus taciturne qu'avant .

     

     

    C'est ainsi que grandir du mieux qui le pouvait ses deux charmants jeunes hommes, sans amour maternelle l'une était solaire l'autre lunaire leur prénoms étaient pour le premier : William Albert dit Albert futur roi de Lakewood , le deuxième Terrence dit Terry futur héritier du duc de Granchester

     

     

    Mais vivaient aussi dans chaque royaume deux jeunes femmes que tout oppose . On ne pouvait faire rien de plus différente niveau caractère et elles n'auront pas être amie si elles avaient vécut dans le même royaume

     

    il était une fois candice et les princes charmants : l'épilogue

    La première fut abandonnée dans un orphelinat perdu au milieu de la colline enchantée en plein printemps sous un cerisier en fleurs c’était à la maison Pony.

    Elle vécut là entourée de l'amour de ses deux bienfaitrices Madame Pony une demie fée de la colline et Sœur Maria une enchanteresse de la forêt, sans parents ni un père ni une mère à elle, mais avec deux mamans qu'elle grandi entourée des nombreux enfants de l'orphelinat et avec sa sœur de cœur qui hélas disparu . Elle chérissait avec amour l'unique cadeau qu'elle avait reçut pour son septième anniversaire un très vieux grimoire d'histoire de conte de fées offerte par ses bienfaitrices

     

    La deuxième n'eut pas la chance de vivre dans un foyer heureux et équilibre, hélas pour elle son père était un alcoolique notaire, sa mère était malade des nerfs , et ses frère et sœur ne l 'appréciaient guère. Elle grandie seule dans un foyer déstructuré,rêvant la plupart du temps de fuir cette réalité d 'aller dans un autre monde si cela exister , mais avec la force des choses elle s’était construit une carapace solide dont rien ne pouvait l'ébranlé d'une moins en apparence , refusant de croire à l’existence des contes de fées un jour de colère elle balança au fond du lac dans un coffre son vieux grimoire de conte de fées.

     

    Les deux jeunes femmes que tout opposait, avaient la même vocation s'occuper des autres en travaillant dans une profession médicales ,l'une infirmière guérisseuse de la foret et l'autre neurologue répute internationalement .

     

    L'une le faisait de manière amicale souriante, humaine, elle se faisait rapidement aimer par son entourage malgré ses erreur répétées pendant que l'autre le faisait d'un autre manière plus stricte, clinique, déshumanisant ses patient pour elle s'était seulement des robots, elle se faisait plus rapidement détester par les autres malgré ses habiles compétences

     

    La première solaire dont son nom est Candice Neige dit Candy la deuxième lunaire dont son nom est Flanny Hamilton surnommée le serpent à lunettes.

     

    C'est ainsi que vécurent sans le savoir ses principaux protagonistes .ils n'étaient hélas pour l'instant destinés à se rencontrer pour le moment un jour peut être qu' ils seront .

     

     

    il était une fois candice et les princes charmants : l'épilogue


    votre commentaire
  •  

    Chapitre 1 : la rencontre des princes charmants

     

     

    C’est ainsi que Candy âgée de alors six ans avait grandi dans la maison de Pony , avec celle qu'elle considéra comme sa sœur de sang Annie . Hélas la petite fille fut adoptée laissant à tous jamais Candy seule à l’orphelinat.

     

    Annie a été adoptée un jour d’éclipse solaire mais on ne savait pas l'identité de ces derniers . Candy reçut une lettre et ce fut la dernière de sa part .

    selon les rumeurs Annie avec un autre homme auraient réussi à joindre l'autre monde mais se sont que des bruits de couloir sans importance pour le moment.

     

    Par une belle après midi Candy partit sur la colline lire la lettre d'Annie que lui avait remis Mlle Pony

     

    Albert futur souverain avait ce jour réussit à échapper à vigilance de la grand-tante Elroy . Il trouva ce refuge sur cette dite colline ensoleillée aux alentours du château.

     

    Là il trouva allongée une charmante petite fille pleurant dans l’herbe la disparition de sa sœur de cœur Annie . 

      il était une fois : Candice et les princes charmants , chapitre 1

     

    - Mais tu es un garçon et tu portes une jupe . c’est quoi ce truc que tu tient à ta main , c'est ton estomac qui dépasse?

      il était une fois : Candice et les princes charmants , chapitre 1

    - Non c'est un kilt le costume traditionnel du royaume de Lakewood  

     il était une fois : Candice et les princes charmants , chapitre 1

     

    - Mais c'est où Lakewood sur la planète Mars?

     

    - Non, c'est de l’autre de la colline, si tu veux un jour je t’emmènerais visite le château

     

    - A bon ! Répondit Candy incrédule : il y a un château ici , je ne savais pas qu'il y en avait un , tu es donc est prince ou un roi . Mais pourquoi tu tiens ton estomac dans les mains?

     

    - Ce n'est pas un estomac mais un instrument de musique appelé cornemuse, je vais t’en jouer un petit air

     

    Candy écouta émerveillée le son de la cornemuse ,et s'exclama

     

    - On dirait la marche des escargots

     

    Albert ému d'avoir trouvé un si charmante pettite fille essaya de lui redonner le sourire avec les paroles que sa sœur Rosemarie lui disait quand il en avait gros sur le cœur

     

    - Tu es bien plus jolie quand tu ries que quand tu pleures, sois mignonne souris moi

     

    Mais Candy voyant sa lettre s'envoler se retourna pour la récupérer pour qu'elle ne la perde à tous jamais , hélas à son retour son jeune héros avait disparu lui laissant comme preuve de son passage son médaillon avec un A avec des ailes de chaque coté aux armoiries de sa familles .

     il était une fois : Candice et les princes charmants , chapitre 1

    Elle avait pensé si elle n’avait comme preuve le médaillon que le jeune garçon était sorti tout droit d’un rêve en sa mémoire elle surnomma le prince de la colline.

     

    Albert avait été retrouvé par Georges son frère adoptif. C'est ce jour-là que l’on perdit définitivement la trace de Georges tout comme d'Annie.

     

     

      il était une fois : Candice et les princes charmants , chapitre 1

     

    Dans l’autre royaume Flanny âgée de six ans ne rencontra jamais de prince pour la réconforter.

    dans ses moments de désespoir qu'elle avait à New York , là où elle vivait avec ses parents . Flanny rencontra un charmant petit garçon dans les âges de 7 ou 8 ans vêtu d 'un costume de marin d'humeur plutôt joyeuse , il devait revoir sa mère biologique un dernière fois avant qu'elle signe les papiers de renonciation définitivement de ses droits parentaux .Sa mère Éléonore pensait agir pour son bien être et en plus c'était la seule manière possible pour que son fils puisse hérité du titre de duc .

     

    Flanny pleurait dans le port là elle vit ce jeune garçon il demanda:

     

    - Mais pourquoi pleures-tu?

     

    - Ça ne te regarde pas répond flanny sur un ton des plus sec

     

    Terry qui était nullement impressionné par Fanny lui dit avec sa voix des plus charmantes

     

    - Mais tu ne devrais pas pleurer comme cela, mais plutôt sourire . je suis sûr que tu es plus jolie quand tu souris que quand tu pleures

     

    - Comment sais-tu cela? Et comment peux tu croire que je puisse être jolie avec mes lunettes

     

    - D'après ma courte expérience. Et tu es très jolie même avec des lunettes , répond Terry tout en lui faisant ses grimaces d’enfants, le garçon ne comprit pas qu'il n'allait plus jamais revoir sa mère. Il pensait justement que ses parents allaient vivres ensemble pour toujours et ainsi il allait vivre heureux .

     

    Il fut appelé par son père.

     

    - Terrence vient , j’ai déjà dit de ne parler à des inconnus dans la rue .

     

    Terry suivit de son père quittèrent ainsi New York laissant derrière eux une élégante femme sa mère criant son prénom et une petite fille à lunettes. Sa mère avait changé d’idée sur l’abandon de son fils et regretter amèrement d'avoir signé les documents .Elle voulait l'éduqué seul même si ça lui fera renonce à son titre d'hériter du Duc de Granchester

     il était une fois : Candice et les princes charmants , chapitre 1

     

    Terry laissa derrière aussi son médaillon au armorie familiale avec un G est un couronne à son sommet.

     

     il était une fois : Candice et les princes charmants , chapitre 1

    Flanny conserva précieusement à l’abri pour qu’il ne tombe pas dans les mains de sa famille.C'était son talisman à elle personne n'avait le droit de connaître son existence

     

    Elle n’avait jamais cru au prince charmant ni au contes de fées pour ce n’était que des idioties racontées pour faire endormir les enfants, mais trouvait charmant ce jeune garçon dont elle ne connaissait rien de lui .

     

    C'est ainsi que le soir venue s’endormirent deux charmantes jeunes filles , l’une en pensant à son prince de la colline, l’autre à son espiègle petit marin . Elles serraient dans leurs mains leurs précieux talismans , le médaillon qu’avaient perdus les deux garçons.

     

     il était une fois : Candice et les princes charmants , chapitre 1

     


    votre commentaire
  •  

    Chapitre 2 : Les princes

     

     

    Plusieurs années depuis s'étaient écoulées depuis la fameuses rencontres de leur doux prince , les deux charmantes petites filles s'étaient muées en deux splendides jeunes femmes .

    il était une fois : Candice et les princes charmants : chapitre 2

     

    Candy avait toujours conservé ses longs cheveux blonds vénitien ondulés, ses taches de rousseur sur le nez , ses yeux d’émeraude et son esprit espiègle. Elle était accompagnée d'un raton laveur magique du nom de Capucin. Elle vivait depuis l'age de dix ans dans la demeure d'un anciens mages . Candy avait été adoptée par la famille Legrand pour son plus grand malheur .

     

    Un jour lors d'un pique-nique organisé en son honneur, Candy s'est étrangement perdue dans la forêt interdite où on disait que vivaient des trolls qui mangeaient en particuliers les petites filles blondes à taches de rousseur. Candy était effrayée quand elle se perdit mais trouva rapidement refuge dans la maison d'un ancien enchanteur du nom de Merlin.

     

    Dans un jour prochain peut-être retrouvera-t-elle son précieux prince de la colline qui avait dû grandir entre-temps ?

     

     

     il était une fois : Candice et les princes charmants : chapitre 2   

     

     

    Flanny brune à lunettes coiffée d'une queue de cheval conserva toujours l'air d'être toujours de mauvaise humeur. Elle était devenue la plus jeune chef au monde du service de neurologie à l'hôpital saint Jacob de New York de réputation international , les puissants de ce monde venait se faire opérer par ses soins .

     

    Elle avait obtenue très jeune son diplôme se concentrant exclusivement à la réussite de ses études.

    Elle vivait pour l'instant seule avec à sa charge un jeune garçon de quatre ans , dont le père marin avait fuit à l'annonce de sa grossesse , Il se prénomme Oliver. Elle ne parlait jamais de son père à son fils la blessure de sa fuite était toujours présente dans son cœur meurtri

     

    Mais dans un futur proche sera-t-elle amenée à retrouver petit le marin qui habité ses doux rêves d'enfant ?

     

     

     il était une fois : Candice et les princes charmants : chapitre 2

     

    Comme chaque matin Candy rêvasse dans sa chambre en compagnie de capucin son raton laveur et des animaux de la foret . Candy essaye de finir la statue faite de bric et de broc de son prince charmant , celui qu'elle appelle par le doux nom du prince de la colline . Devant la statue finit , Candy admira son travail et espéra secrètement un jour le revoir . Elle lui avait même confection un kilt . Ce fut assez dur a trouve une étoffe d'une telle qualité ,  mais grâce a l'aide de son bienfait et des ver a soie magique ils purent tissé le tissu et Candy coudre le kilt ,

    il était une fois : Candice et les princes charmants : chapitre 2

    Merlin l’enchanteur l'homme qui l’avait recueilli enfant lui demanda d’apporté une délicieuse tarte au pomme a son amie surnommée mère grand Candy enfila son chaperon rouge

     

     

     Candy , ce là matin ne trouvant plus son chemin se perdit dans la forêt enchantée , non loin du châteaux de Lakewood . Elle tenait dans ses mains un panier d'osier qu'elle devait apporté à une vieille dame appelée mère grand l'amie de Merlin l'enchanteur , Merlin l'enchanteur l'avait recueillie enfant dans la forêt interdite.

     

    il était une fois : Candice et les princes charmants : chapitre 2

    Elle atterrit devant le portail de roses du château et y rencontra un charmant jeune garçon qui ressemblait étrangement à son prince de la colline celui qu'elle avait rencontrée enfant . Mais cela ne pouvait être lui car depuis leur première rencontre le garçon n'avait pas vieilli d'une pouce . C'était quasiment le même à l'identique

    il était une fois : Candice et les princes charmants : chapitre 2

    Candy pleurait car elle s’était perdue. Il lui dit comme son prince :

     

    - Tu es bien plus jolie quand tu ris que quand tu pleures !

     

    Candy souriait au jeune garçon prénommé Anthony, neveu du prince de la colline et fils de sa précieuse sœur Rosemarie décédée peu temps après cette fameuse rencontre ou Candy désespérée d'avoir lu la lettre d'adieu de sa douce Annie . Anthony devait avoir 7 ans à la mort de sa mère . c'était devenus un ravissant jeune homme ,blond comme les blé et souriant comme son prince . La ressemblance était troublante entre eux deux .

     

    Anthony tomba aussitôt éperdument amoureux de cette jeune fille au regard d’émeraude .Il se retourna pour lui cueillir un bouquet de rose et rouge mais Candy s' était mystérieusement enfouie . Il essaya en vain de la retrouver celle qui avait fait battre étrangement penser à sa défunte mère Rosemarie . Anthony l'avait surnommée "la reine de son cœur".

     

    il était une fois : Candice et les princes charmants : chapitre 2

     

    Candy ne voulait pas perdre trop de temps, la nuit les trolls parfois descendaient de leur montagne et elle ne voulait pas en croiser un. Ils étaient très dangereux est mangeaient parfois les êtres humains ou enchantés qui peuplaient ce royaume selon les dires des gardiens de la prophétie.

     

    il était une fois : Candice et les princes charmants : chapitre 2

    Mais avant de retourner chez elle, elle longea le petit court qui menait à la lisière de la forêt interdite. Elle croisa tour à tour les deux frères Cornwell, le cadet en premier. Elle réussit à le sauver de la noyade alors qu'il était tranquillement endormi sur sa barque .Il fut pris dans un courant d'eau violent, le jeune homme paniqua craignant de se mouiller. Candy eut le réflexe de lui envoyer une corde, ce qui put ramener le jeune homme sain et sauf. En retour pour la remercier de l'avoir sauvé, Archibald lui fit un baise main qui eut pour effet de la faire rougir . Archibald content de faire rougir une si jolie fille tomba immédiatement sous son charme, envoûté par celle qu'il appellera la fée du lac ou de son cœur. Elle se souvenait avec amusement de leur conversation survenue il y a dix minutes, alors elle se reposait fatiguée au pied d'un saule pleureur.

    il était une fois : Candice et les princes charmants : chapitre 2

    - Je vous remercie gente dame de n'avoir sauvé d'une mort imminente

     

    - Vous ne savez pas nager ?

     

    - Si, lady mais je ne voulais pas salir ma plus belle chemise de soie, je me nomme Archibald Cornwell pour vous servir s’exclama Archibald tout en lui faisant la révérence

     

    - Moi, c'est Candy mais... je ne pus rester plus longtemps en vôtre charmante compagnie , je dois héla partir maintenant déposer cette succulente tarte aux pommes à ma mère grand

     

    - Faites attention mademoiselle, au grand méchant loup. Si vous voulez je pourrais vous escorter jusqu'à votre mère grand et ainsi vous protège du grand méchant loup . Je suis un homme assez musclé pour en combattre un à main nu . Où habite-t-elle ?

     

    il était une fois : Candice et les princes charmants : chapitre 2

    Archibald en profita pour dépose un autre baiser sur les douces mains de Candy qui s'en trouva fortement émue par ce gentleman jamais aucun homme ne l’avait traité avec autant de bienveillance et de courtoisie ,Candy ravie répondit avec joie

     

    - Elle habite dans la forêt

     

    Archibald était courageux, mais pas au point d'aller dans la foret interdite. Il trouva un prétexte pour la quitter sans qu'elle pense qu'il est un trouillard.

     

    - Désolé, j'aurai bien aimé vous escorter gente dame mais ... on m'attend de toute urgence chez moi, ma grand-tante est gravement malade et je dois rentrer veiller sur elle.Les medecins pensent qu'elle va pouvoirs survivre a cette journée ; Mon frère dois partir à cet instant au travail.et je dois rester veillé à son chevet

     

    -oh ,désolé j’espère qu'elle guérira vite de son mal ,si je peux vous aider de n'importe qu'elle manière je le ferais avec plaisir

     

    mais Archibald n'entendit pas les paroles de Candy il était repartit dans sa demeure

     

    Elle pensa alors que c'était un jeune homme attentionné. Elle trouva que ce jeune homme sentait très bon vraiment très bon .

     

    Archibald lui, la surnommée "la fée de son cœur ou du lac" suivant son humeur .

     

     

    il était une fois : Candice et les princes charmants : chapitre 2

     

     

    Dix minutes après la rencontre du cadet , Candy rencontra l'aînée des frères qui venait d'avoir un accident sans gravité dans une de ses inventions qu’on nommera bientôt voiture. Candy par sans du devoir alla secourir le jeune homme un peu dans le brouillard.

     

    il était une fois : Candice et les princes charmants : chapitre 2

    - Jeune homme vous allez bien ? Interrogea Candy tout en lui faisait un bandage sur sa tête .

     

    - Oui milady, lui répondit Alistair ravie de l'apparition soudaine de celle qu'il appellera bientôt "son ange blond" .

     

    - Faites plus attention la prochaine fois.vous aurez put vous tué tout en maintenant ses mains sur ses hanches pour mieux exprime son mécontente

     

    - C'est pas grave. Si à chaque fois je suis secouru par un ange tel que vous .

     

    Candy piqua un fard et lui répondit et en bredouillant c'est quelque mots:

     

    - Eh … ben.... non … mais vous pourriez... vous... faire plus attention à vous jeune homme voyons euh..... je veux pas que vous mourrez si jeune , vous devez avoir de la famille qui vous regretterons

     

    - Moi c'est Alistair , désolé je voulais pas vous faire si peur ,mais je vous avouerais sans mentir être ravie d'avoir eu cette accidents

     

    - Moi c'est Candy . Vous étés mon premier patient qui est ravi d'avoir eu un accident

     

    -mais cela a permit de faire une si charmante rencontre ,la votre

     

    -mais c'est pas bien de dire des chose ainsi , je veux justement soigné

     

    - Quel joli prénom pour un ange et plus vous étés habille a pour faire des bandages .

     

    - merci mais c'est mon métier

     

    -j’espère avoir affaire a vos en cas de nouvel accident

     

    -dites pas ce genre d’idioties mais je suis désolée, vous avez l'air de bien vous porté. Je dois partir de toute urgence la nuit ne va pas tarde à pointé son nez et je fais finir par être en retard moi avec toutes ses histoires .

     

    - Moi de même je suis attendu pour prendre le thé avec ma grand-tante et le chapelier fou .

     

    Alistair tomba lui aussi fou amoureux de la jeune fille en un seul regard et qu'il surnomma "l'ange de son cœur" .

     

    C'est ainsi qu'elle fit sans le savoir la connaissance des trois neveux du prince de ses rêves

     

    il était une fois : Candice et les princes charmants : chapitre 2


    votre commentaire
  • Chapitres 3 : la rencontre

    partie 1 Candy et son prince de la Colline

     

     chapitre 3 :  la rencontre  partie 1 Candy  et son prince de la colline

     

    En voulant prendre un raccourci pour rentrer plus vite chez elle, Candy fut pris en chasse par un horrible troll des montagne mangeur d'hommes. Il n'avait absolument pas le droit d'aller dans la forêt. Il s'apprêtait à la dévorer , quand soudainement apparut un homme barbu au magnifique longs cheveux d'or il ressemblait étrangement au jeune garçon de tous à l'heure sans sa barbe . Il arriva au secours sur son fier destrier blanc comme un valeureux prince charmant après Candy la demoiselle en détresse. Il réussit sans problème à neutraliser de son épée le troll gigantesque, mais voyant son sauveur, Candy s’évanouit de peur, mais avait dit juste avant de tomber dans les pommes:

     

    chapitre 3 :  la rencontre  partie 1 Candy  et son prince de la colline

    - Ah qu'elle horreur mon dieu un ours , ou c'est peut être un lion ? vous êtes quoi comme bête sauvage ? Vous allez me dévorer toute crue! Non, au secours!

     

    - Mais qu'est que vous ne dites là il n'a pas bête féroce qui veux vous dévoré ?

     

    Candy dans les pommes Albert pensa :

     

    « Elle s’est évanouie, je ne vais pas la laisser seule dans la forêt, je vais la mettre à l’abri vu que le temps commence se couvrir dans la maison que j'ai trouvé au lisière de la forêt »

     

    chapitre 3 :  la rencontre  partie 1 Candy  et son prince de la colline

    Albert avait réussi à s'enfuir du donjon où il était enfermé par la grand-tante. En trois mois qu'il a fui le châteaux, la barbe et ses cheveux avaient poussés ,ce qui lui donne l'air un petit peu d'un ermite des montagnes qui était peu apprécié de la population du royaume.

     

     

     

     

    chapitre 3 :  la rencontre  partie 1 Candy  et son prince de la colline

     

    Arrivée à sa demeure de la forêt , il allongea Candy toujours évanouie sur le lit pour qu'elle se repose . En attendant qu’elle reprenne connaissance , il alla faire un brin de toilette . Ce matin il avait réussi à trouver un miroir, et un nécessaire de toilette qui contenait de quoi se raser des ciseaux et du savon . C'était un magnifique trousse de toilette ou armoiries identique à sa famille avec un C enlacé autours d'un A qui voudrais peux être dire Cornwell il était brodé les initial AAC suivit d'aile d'aigle sur les côtes et quelque petite fantaisie florale et à l’intérieur une photos de son propriétaire . Il se dit qu'il devait avoir des maniérés raffinées et aimer les froufrous.

     

    Albert ce regarda enfin dans un miroir chose qu’il n'avait depuis longtemps car depuis qu'il vivait seuldans la foret et par crainte qu'on le reconnaise Albert s'était laissé poussé la barbe . Il avait trouvé la compagnie agréables des animaux de la forêt. Il eut même adopté une mouffette, il lui donna le prénom de Poupée. Il repensait au pourquoi il avait si subitement fuit le château ?

     

    Trois mois plutôt à Lakewood

     

    - William, tu m'écoutes je t'ordonne de te marier, j'ai déjà trouvé l'alliance idéal pour notre royaume .

     

    - ma tante comment vous ne pouvez pas faire cela ?

     

    - tu es en age de fonder une famille et c'est un ordre dont tu en as pas à discuter . Que va devenir la famille ? Si tu ne fais pas ton devoir d'épousé cette femme ,on sera à la rue et on devra retransmettre la couronne à nos ennemis de toujours, et cette idée m'est insupportable, ta future épouse sera Lady Javotte de Trémaire fille de lady Trémaire, belle fille du veuf monsieur le comte de Baskerville .

     

    chapitre 3 :  la rencontre  partie 1 Candy  et son prince de la colline

     

    L'idée d’épouser Javotte ne l'enchantait guère la jeune femme n'est pas un puits savant de lumière, jamais il n'aurait dans ses pire cauchemars souhaiter prendre pour épouse une femme comme elle. Il essaya de protester mais sachant que c’était chose vaine . Il se décida le lui-même de fuir pour toujours le château. Il avait bientôt trouvé refuge dans une maison habitée par sept petite naines très amicale avec lui et les animaux de la forêt .


    votre commentaire
  •  

    Partie 2 : Terry et Flanny

     

     

    Dans l'autre monde, Flanny venait que quitter son travail. Elle devait récupérer son jeune garçon chez la nourrice. Son père un marin, avait fui à l'annonce de sa grossesse , la laissant toute seule pour élever leur garçon du nom d'Oliver.

     

    chapitre 3  partie 2: Terry

     Un soir dans sombre et étroite ruelle à coté du pub du coin malfamé repaire des voyou de la ville , Flanny ne reconnut pas , l'homme qui se faisait tabasser . Elle essaya de se raisonner de passé son chemin, mais son devoir de médecin l'empêcha de partir l'obligeant à porter secours au jeune homme. Flanny intervient réussissant à faire fuir ses agresseurs , laissant l'homme dans un triste état. Elle l'aida et lui demanda

     

    - Vous allez bien ? Monsieur pouvez-vous me dire combien de doigt j'ai ? Tout en lui pointant devant les yeux sont index

     

    - Qui êtes vous? Je n'ai besoin de personne, tous en lui soufflant dans la figure son haleine rempli d'odeur de whisky boisson que Flanny connaissait l'odeur parfaitement c'était le préféré de son père qui était mort l'été dernier d'une foudroyante cirrhose du foie.

     

    - Jeune homme, c'est sur un ton autoritaire qu'elle s'adressa à lui , je suis médecin est mon devoir est de vous porter secours , vous êtes dans un pitoyable état , je n'ai rien à faire de vous, mais mon serment que j 'ai fait, m'interdit de vous juger, moi aussi j'ai mes propres problèmes

     

    - Je ne veux pas aller à l'hôpital ? promettez- le moi .

     

    Sur ces mots le jeune s 'évanouie , obligeant flanny d'emmener le jeune homme dans un état critique à l'hôpital où elle travaillait.

     

     

     

    chapitre 3  partie 2: Terry

     

    Par chance cette nuit était de garde ses deux amies infirmières Judith et Nathalie .

    Nathalie de service au urgence prit en charge le jeune homme qu'elle trouvait magnifique . Nathalie est une amicale jeune femme naïve vivant dans l 'attende de la rencontre avec son prince charmant.

    Mais au réveil de Terry Nathalie était un peu moins éblouie par sa beauté ,elle trouvait grossier et épouvantable de caractère, elle se dit:

     

    « Il sera bien mieux avec Flanny, moi jamais je ne supporterai un homme de ce style tout beaux qu'il soit , il est bien trop grincheux. Qui se ressemble s'assemble c'est parfaitement véridique »

     

    Terry taquinait souvent Flanny quand elle lui rendait visite dans sa chambre vu l'état dans lequel fut conduit le jeune homme, il resta une semaine alité. Ils devenaient petit à petit au fils des jours très amis. Avant de sortir de l' hôpital Terry demanda:

     

    - Docteur , je ne sais comment vous remercie de m'avoir sauvé la vie . Je souhaite vivement vous remercier pour avoir sauvé ma misérable carapace .Je souhaite vous inviter au restaurant.

     

    - Ah merci , je dois décliner votre invitation, et au passage appelez-moi Flanny

     

    - Pourquoi don cela je n'ai pas la peste ni le choléra à ce que je sache et moi c'est Terrence ou Terry pour les intime

     

    - Je ne suis pas libre le soir, et les hommes comme vous ne sortez pas avec des femmes de mon genre , je ne suis pas seule, j'ai une vie bien assez compliquée comme cela

     

    - Je veux seulement vous inviter à dîner , je ne vous demande pas votre main ? Je veux juste devenir votre ami si j'en ai le droit

     

    - Tant mieux la plupart des hommes fuient en connaissant ma situation familiale

     

    Terry écoutait tranquillement Flanny lui raconter ,

     

    - Mais avec un enfants c'est plus compliqué de faire des rencontres la plupart du temps . Il ne fuit quand ils ont su pour mon fils qui a quatre ans .

     

    - Moi je ne fuira pas je serai enchanté de le connaître , je suppose que son père dois être mort

     

    - Non il n'est pas mort il a fui aussitôt à l'annonce de ma grossesse

     

    - Le salopard marmonna Terry un lueur de colère perçait son regard azur, moi enfant ma mère m'a rejetée.

     

    Il lui expliqua son enfance et bientôt il se trouverait beaucoup de point commun.

     

    Le soir venue il invita Flanny et son fils à dîner , Le diner deroula parfaitement ,oliver semblait beaucoup apprècié et grace à l'insitence de son fils flanny accepta un deuxième et d'autre rendez-vous Oliver espere que terry devient un jour son papa ,

     

     

     

    chapitre 3  partie 2: Terry

     

     

     

    Leur relation au début froide et distante devenait au fils du temps un plus un plus chaleureuse voir amoureuse . Malgré tous leur effort, ils ne parvenaient pas entièrement à cicatriser leurs blessures profondes dût au manque affective de leur enfance. Terry restait malgré tout sur la défensive, pas encore sûr de ses sentiments pour la jeune femme. Il l'appréciait beaucoup, il savait pas comment le lui exprimer parfois, il était souvent maladroit . Flanny voyant son fils bien s'entendre avec Terry, accepta la demande d'aller dîner dans un restaurant français. Terry emmena Flanny reconnaissant de lui avoir sauvé la vie.

     

     

     

     

     

     

    Terry demanda au serveur un service qu'il accepta . Le dîner se déroule dans une ambiance un peu détendu . Terry ce sentait nerveux gauche, il ne savait comment lui avoue ses sentiments depuis qu'il l'avait rencontré il se sentait plus sur de lui et était devenus sobre , c'est au moment du dessert qu'il demanda à flanny qui dévorais elle son moelleux fondant au chocolat en forme de cœur .Elle sentit sur ses dents quelque chose de dur Terry à ce moment-là lui dit

     

    - Mademoiselle Hamilton Flanny acceptez-vous de devenir ma femme ? cette bague est le cache de ma reconnaissance éternelle pour vous.

     

    - Oh Terry !

     

    Flanny ravie de la proposition qui certe n'était pas celle qu'elle aurait voulu voir , mais connaissant Terry et sa difficulté à livrer ses sentiment elle accepta en faisant un signe de la tête.

    Terry se souvenait des longs mois où il avait courtisé maladroitement la jeune femme et de la premier phrase qu'il lui a dit avait pour qu'elle tombe sur son charme. Il avait aimé qu'elle ne tombe pas immédiatement sous son charme quand il lui avait apporté un bouquet de fleurs pour la remercier .

     

    - J'ai horreur des bavardages inutile, et des pots de colle . Que me voulez-vous? J'ai horreur des trucs romantiques, je préfère les choses concrètes, moi je vie pas dans un conte de fée, je vie dans la réalité.

     

    Il finit de rêvasser songeant à radieux avenir avec sa futur épouse Flanny Hamilton futur Granchester et il la regarda dit:

     

    - Flanny , il falloir l'annoncer la nouvelle à ton fils pense qu'il va bien l'accepter ,ça risque de lui faire un choque

     

    Malgré qu'il aimait le jeune garçon, Terry appréhendait beaucoup sa réaction, lui qui avait eu une monstrueuse belle mère.Terry ne voulait pas reproduire les mêmes erreurs que son père

     

    - Oui je veux bien vivre avec toi et partage mes moment de joie et de peine

     

    -moi aussi je veux t'aidé a construit un foyer heureux et équilibre ,je te mentirais jamais

     

     

    - moi aussi , je vais lui annoncer prochainement la nouvelle continuons notre repas Oliver désir tellement avoir un papa qu'il sera ravie que tu le devienne

     

     

     

     

     

     

    Dés qu’ils eurent finit Terry raccompagna Flanny chez elle et déposa un tendre baiser avant de la quitter . il rentra chez lui et fuma une cigarette en pensant comment annonce la nouvelle à son père le duc .

    chapitre 3  partie 2: Terry

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique