• chapitre 23 : féerie

    Chapitre 23 : féerie 

     

     

    Lakewood à l’époque où les deux royaumes ne formaient qu'un seul et uni...

     

    Une princesse de sang noble tomba amoureuse d'un prince du clan rival, un vieux traité d'unification des royaumes interdisait aux deux familles tout mariage, mais cela m’empêcha nos deux tourtereaux de s’aimer en secret.

    Antonia Ardlay s'était éprise de Florian De Grandchester. Leur union impossible, ils devaient se retrouver en cachette de leur famille dans la grotte interdite.

    Mais bientôt un triste malheur s'abattit sur le royaume de Lakewood et il fut séparé à tout jamais par une terrible malédiction.

     

    Sarah était surprise de voir devant Antonia Ardlay et sa ressemblance si frappante avec elle-même.

     

    -Mais, tu ne ressembles ! on dirait moi 

     

    -Sarah, je peux changer d’apparence comme je veux.

     

    Et là Antonia prit l'apparence de la mère de sa sœur Janis Cornwell.

     

    -Mais quel est ton véritable visage Antonia ?

     

    Elle changea de visage et pris l'apparence de Mlle Pony.

     

    -Tu le sauras en temps et heure souhaités et dis-toi que cette faculté nous sera utile à l'avenir. Fais-moi confiance, ils paieront cher leur trahison.

     

    Sarah et Antonia partirent à la recherche des deux couples et empêcher à tout jamais la réunification des deux royaumes.

     

     

    Lakewood avant la naissance de Candy...

     

    Rosemarie apprit ce matin-là une triste nouvelle, son mari Vincent Brown était mort lors du naufrage de son navire, seul survivant le capitaine Nirvens qui avait raconté que d’énormes vagues sorties de nulle part ont emporté tout l'équipage et qu'il était le seul survivant.

     

    Sa tante Elroy la sermonna.

     

    -Rosemarie, ton mari c'est impossible qu'il ait survécu à cette tempête. Allons, ressaisis-toi, tu es une Ardlay! On n'attend que toi pour célébrer la messe à sa mémoire.

     

    -Mais, ma tante...

     

    -Il n'y a pas de mais, prépare-toi, c'est le jour de l'enterrement de ton mari.

     

    Son fils Anthony était tout jeune à cette époque, il n'avait guère de souvenir de ce jour là. Rosemarie passait son temps à pleurer et les remarques désobligeantes de Sarah ne l'aidaient en rien; seules les présences de Georges et son fils lui apportaient du réconfort.

     

    Quelque temps plus tard naissait Candy, elle fut trouvée au pied d'un cerisier en fleurs le même jour que sa sœur de cœur Annie.

     

    Sœur Maria et Mlle Pony étaient toujours préoccupées par cette malédiction et leurs prières étaient destinées pour Candy.

     

     

    New World...

     

    Vincent Brown d'humeur maussade repensa à sa défunte femme Rosemarie .Il était peiné d'apprendre de la bouche d'Albert sa mort si soudaine . Il ne pouvait s’empêcher de se sentir coupable . Il revoyait les images de sa femme, mais grâce au soutien de son amie Mlle Jeanne .Il réussit à faire son deuil, avoir dû l'annoncer à Georges connaissant leur passé en commun fut une étape pénible pour lui.

     

     

     

    Terry ce matin souffrait d'un mal de tête atroce et la lecture des papiers pour son travail ne l'aidait pas à arranger son état et devoir cohabiter avec Albert non plus.

    Son rival! Il était jaloux de lui et craignait qu'il lui pique sa fiancée Flanny et Candy, il était partagé entre son devoir envers Flanny et ses sentiments pour Candy.

     

     

     

    Éléonore occupée dans les préparatifs de son mariage avec Georges, fut chamboulée par l'attitude distante de son futur époux. Elle le sentait qui s'éloignait d'elle et n'osait se poser cette question : est-ce qu'il l'aimait vraiment? Il n'avait jamais avoué ses sentiments ni n'était très démonstratif à la différence du son ancien amant, le père de Terry.

     

     

     

    Tom devait aider les fées à rejoindre l'autre monde. Il dut les transporter dans un panier et c'est ainsi que commença le voyage vers Lakewood avec les fées qui étaient toutes tombées amoureuses de lui.

    Aidé par Capucin, il avait un avantage sur la sorcière, sa magie n'avait aucune emprise sur lui, sauf que le petit raton laveur était distrait et très gourmand.

     

     

    Sarah, la fille d’Éléonore, parla à Oliver de son livre magique et l'ouvrit pour lui montrer qu'il y était dessiné dedans où on voyait Terry sur un cheval blanc brandissant une épée face au terrifiant dragon. Sa mère dans une magnifique robe digne d'une princesse de conte de fée.

     

    Oliver lui dit,

     

    -Tu dois cacher ce livre à l’abri des regards! N'en parle à personne.

     

     

     

    Tom, une fois Candy retrouvée, devait transmettre un message codé à Mlle Pony par le biais de Capucin.

    Il était un acteur aussi important; le clan d'adversaires ne se doutait pas du rôle qu'il allait jouer dans la prophétie.

     

     

    Candy ne voulant rester longtemps inactive, rechercha activement du travail, infirmière compromettante elle trouva rapidement un poste dans l’hôpital et le même service que Flanny Hamilton.

     

    C’est avec surprise que Flanny découvrit dans son service une nouvelle infirmière qui osait la remettre en ordre. Elle s’était disputée sur un cas, Candy voulait utiliser une méthode moins dangereuse.

     

    -Vous, les chirurgiens, vous ne pensez qu'à opérer!

     

    -C'est un cas important et je suis l'un des rares chirurgiens à pouvoir lui ôte cette tumeur, vous croyez qu'avec de la magie on peut le guérir?

     

    -Si, ça peut marcher si …

     

    Candy n’eut pas le temps de finir sa phrase.

     

    -Ouste, hors de ma vue, je vous transférai pour cette semaine en pédiatrie, il manque cruellement de personnel.

     

    Flanny pensa,

     

    « C’est plus fort que moi dès que je pose mon regard sur elle, j'ai envie de l'étriper! Pourquoi a-t-il fallu qu'elle trouve du travail dans cet hôpital? »

     

    Candy pour cette première journée de travail s'était mise à dos ses supérieurs, mais pas les patients qui vantaient ses qualités d'infirmière et son humanisme et son étourderie car Candy avait souvent la tête préoccupée entre ses sentiments pour les deux hommes, Albert et Terry.

     

    Dans le laboratoire,  Flanny essayait de se cacher de l'omniprésence de Candy, elle avait le sentiment qu’elle ne pouvait rien faire sans tomber sur elle dans les couloirs.

     

    Flanny avait réussi grâce à Vincent Brown, à avancer dans ses recherches sur l'amnésie.

    Mais pour évacuer son stress elle s'était inscrite à des cours de boxe.

    Elle avait beaucoup de peine à supporter la présence de Candy dans son existence.

     

     

    Richard demanda toujours à Charly Sanders d’enquêter sur les agissements de sa femme, future ex-madame Granchester, et il découvrit des secrets cachés dans son arbre généalogique.

    Charly Sanders comprit qu'il avait donné des informations erronées à Millicent Grandchester. Il devait retrouver Richard dans son bureau.

     

    Richard appela son fils Terry pour lui demander de prendre sa place pour son dernier rendez-vous de la journée.

    Il aperçut Éléonore et il voulait savoir ce qu'elle trafiquait. Il la suivit discrètement.

     

    Il se demanda, "Mais qu’est-ce qu'elle fait dans une boutique de robes de mariée ?"

     

     

     

     

    Charly fut surpris de voir Terry à la place de Richard.

     

    -Que fais-tu ici vieux frère?

     

    -C'est moi qui doit te retourner ta question, est-ce toi le rendez-vous de père, Charles Brown?

     

    -Oui c'est bien moi Charles Brown, si j'avais su que tu étais le fils du duc de Grandchester, je ne t 'aurais pas entraîné avec moi dans cette taverne sordide, monsieur le duc.

     

    -Mais heureusement que tu ne l'as pas su.

     

    -As-tu des nouvelles de la petite Margot?

     

    -Non, vieux frère, ce n’était qu'une amourette de collégien.

     

    -Et toi tu es toujours en couple avec cette chipie?

     

    -Non, je suis avec la neurologue Flanny Hamilton.

     

    -Ça le fait qui aurait cru que le garçon avec qui j'ai fait les quatre cent coups, tu es maintenant maque avec un neurologue?

     

    -T'es pas ici pour me questionner sur ma vie sentimentale.

     

    -Non, mais si j’avais su que t'étais un Grandchester, jamais je n'aurais travaillé pour ta mère Millicent.

     

    -T’inquiète, Millicent n'est pas ma mère.

     

    -Qu'est-ce que tu racontes? Ton père et ta soi-disant mère m'ont demandé d’enquêter sur ton arbre généalogique.

     

    -Il n'y a rien d’important à chercher à part qu’on est tous des pommes pourries jusqu'au trognon.

     

    -Terry, sois sérieux.

     

    -Mais c'est la vérité!

     

    Terry lui expliqua sa situation familiale.

     

    -Terry, je dois donner d'urgence ces documents à ton père. Si j'avais su ça, jamais je n'aurais travaillé pour ta belle mère.

     

    -T’inquiète pas, on la prendra à son propre piège. Mais qu'est-ce qu'il y a de si important dans tes documents?

     

    -Attends, Terry t'es sûr que tu as rompu tous liens avec Suzana Marlowe?

     

    -Pourquoi cette question ?

     

    -Pour rien de bien grave, ne t’inquiète pas, c’est qu’une rumeur infondée.

     

    Charly essaya de lui faire part de ces découvertes quand son portable se mit à sonner. Millicent essayait en vain de le joindre et avait besoin de le retrouver de toute urgence au lieu de leur habituel rendez-vous.

     

    Charly ne voulait pas y aller au rendez-vous avec Millicent, mais Terry le persuada.

    C’est ainsi que Charly était devenu l'allié des Grandchester dans la lutte contre Millicent et les Carrington.

     

     

     

    Tom arriva plus vite que prévu à New World, les fées l'avaient aidé en l'aspergeant de poussière et il pouvait voler à la vitesse de la lumière.

     

     

     

    Éléonore faisait les boutiques à la recherche de sa future rode de mariée. Et Richard la suivait distraitement.

     

     

    Sarah et Antonia arrivèrent très vite dans la ville ou se trouvaient Candy, Albert et ses neveux, ainsi que Terry et Flanny.

    Antonia tomba nez à nez avec Vincent Brown, celle-ci avait pris l'apparence de sa défunte femme

    Rosemarie.

     

    -C'est toi Rosemarie? Mais tu es vivante!

     

    Vincent ne s’aperçut pas que ce n'était pas sa femme mais Antonia avec l'apparence de Rosemarie.

     

    -Viens avec moi, tu es en mon pouvoir!

     

    Et Vincent comme une poupée de chiffon lui répondit,

     

    -Je suis à toi, ma Rosemarie adorée.

     

    Vincent Brown était sous l'influence d'Antonia, ce qui ravit Sarah qui assista à la scène. Et si c'était Georges qui était envoûté par Antonia? Elle aurait pu avoir sa vengeance de l’humiliation qu'il lui avait subir en lui préférant sa sœur Rosemarie dans son cœur.

     

     

    Albert sentait un frisson lui parcourir le corps, Terry étant au travail il attendait avec impatience la visite de Candy pour pouvoir lui parler les yeux dans les yeux et essayer de mettre un point sur la situation et pouvoir mettre des mots sur ce qu'il ressentait pour elle et aussi Flanny. Sa mémoire lui revenait petit a petit .

    Mais il sentait un terrible danger approcher sur lui et les personnes à qui il tenait.

     

     

    Antonia et Sarah se retrouvèrent non loin de là où Tom avait atterri. Il fut vite submergé par les souvenirs d'Antonia Ardlay.

     

    Il revoyait Lakewood et New World à l’époque où ces deux mondes étaient unis.

    Il aperçut une femme et il devinait vaguement les traits. Il se demanda si c’était Candy car elle possédait la même couleur d'yeux que son amie.

    Il vit la jeune femme courir dans un champ en fleurs et tomber à la renverse, entraînant dans sa chute un fort bel homme.

    Il murmurait, Antonia mon amour.

    Tom comprit qu’Antonia devait avoir les yeux verts.

     

    Antonia se sentit mal, "Mais arrête de sonder mon esprit!"

     

    Sarah lui demanda,

     

    -Qu'est-ce qu'il y a Antonia, tu te sens mal?

     

    -J'en ai marre! Un esprit de raton laveur combiné aux pouvoirs des fées essaye de sonder mon esprit et ça fait terriblement mal, mais arrêtez ça immédiatement! Sarah, aide-moi et invoque le sort inverse. Je pourrai les localiser.

     

    Tom eut un autre flash-back,

     

    "Florian, je ne peux plus te voir, mais rien ne m’empêchera de te retrouver. Attends-moi ce soir dans notre lieu secret."

     

    -Mais qu'est-ce que ça veut dire? Je suis tombé sur canal de télé spécial feuilleton à l'eau de rose pour filles? Dire que Madame Pony était friande de ses lecteurs et qu'elle me demandait souvent de lui en lire! J’espère lui trouver le DVD.

     

    Une fée lui cria

     

    -mais non triple buse tout en lui donnant un coup de pied sur son épaule

     

    -Ce sont les souvenirs de celle qui jette la malédiction! Pas un feuilleton pour filles! Mais qu'est-ce que tu as contre ce genre d’histoire, tu ferais un très beau héros de série à l'eau de rose !

     

    -Quoi donc , Mlle Pony aime aussi les feux de l'amour .

     

    -Mais qu'est-ce qu'il peut être stupide! Il a beau être bel homme mais il n'a pas inventé l'eau chaude.

     

    -Mais ce n’est pas la peine de s'énerver.

     

    -Non Tom, Capucin arrête de sonder son esprit, elle doit se trouver plus près que l'on pense vu que Capucin s'est mis d'office sans incantation en mode sondage d'esprit, méfie-toi car elle risque de nous retrouver et ce n’est pas le moment! On va leur  mettre un lueur...

     

    -Là je comprends de quoi tu parles!

     

    -Mais Tom, filons vite, grâce à cet appareil qui s’avérera à l'avenir être une invention d'Alistair » un télephone portable avec gps inclus » Cornwell nous pourront communiquer avec l'autre monde

     

    -Je pourrai faire part de mes découvertes à Mlle Pony et Sœur Maria!

     

    -Oui, mais cache-toi, essaye de retrouver ton amie Candy.

     

    -Pourquoi Candy?

     

    -On a besoin d'elle, je t'en dirai plus, plus tard, pour le moment moins t'en sais, mieux que c'est!

     

     

     

    Sarah et Antonia essayèrent avec leur pouvoir de prendre contrôle des esprits vivants de la ville. Sarah ordonna à Vincent Brown de lui retrouver Candy et Albert et de lui amener vivants.

     

     

    Patty et Annie étaient heureuses au bras de leur petit ami respectif. Elles ne se doutaient nullement qu'à deux pas des lieux d'habitation deux esprits maléfiques prirent contrôle de la moitié des êtres vivants de la ville.

     

    Annie renoua ses liens amicaux avec Candy et avec l'aide de Patty essayaient de trouve une solution au problème de Candy et Flanny.

     

     

    Alistair était toujours dans son atelier à inventer et mettre au point des nouvelles inventions pendant qu’Archibald arpentait les allées du parc dans le but de trouver l'inspiration pour sa future collection de prêt-à-porter, il s'était dernièrement lancé dans une carrière de styliste.

     

    Une boule lumineuse lui apparut et il la suivit et au milieu d'une fontaine, il découvrit un vieux grimoire et il entendit un murmure.

     

    -Prince de Lakewood, prenez ce livre qui vous revient de droit!

     

    "Mon pauvre Archi! Voilà que tu entends des voix, il faudrait songer à te reposer!"

     

    -Non, Archibald, protège ce livre de Sarah Legrand et de sa famille et des personnes malveillantes,

    Ô toi Prince au cœur pur!

     

    Archibald se sentit fier .

     

     

     

    -Toi et ton frère vous êtes les gardiens de ce grimoire.

     

     

    Antonia secondée par Vincent Brown allèrent en ville acheter des packs de glace.

     

    Sarah trouvait cela superflu d’acheter de la glace pilée, mais elle lui expliqua qu'elle devait utiliser trop de force pour son projet.

     

    Entré dans une supérette, Georges découvrit Antonia avec l'apparence de Rosemarie. Tout de suite, il comprit que ce n’était pas sa défunte âme sœur, mais une autre personne avec la même apparence.

     

    Elle ne l'avait pas remarqué.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :