• chapitre 25 : le bal

    Chapitre 25 : le bal

     

     

     

    Lakewood et New World à l'époque où les deux royaumes étaient unis en un seul monde.

    Antonia avait trahi la confiance de son père en continuant la relation avec Florian.

    Antonia enceinte accoucha secrètement d'un garçon qui sera prénommé Richard Terrence Florian.

     Son père avec l'aide des mages décidèrent de faire croire à la mort de l’enfant. Il fut confié à son père Florian qui alla convoler en justes noces avec la cousine de la reine de cœur.

    Antonia découvrit la vérité et c'est ainsi de colère invoqua les esprits maléfiques qui lui donnèrent ses pouvoirs,. Ainsi elle créa la malédiction qui sépara les deux royaumes et elle décida d'emprisonner  dans une tour de glace les mages, mais certains réussirent  à se mettre à l’abri dans le grimoire appartenant  à Candy et qui se trouve en ce moment chez les Cornwell. Dans l'un des deux grimoires ou a été écrite la prophétie sous forme de conte de fée . Les mages avaient réussi avant de perdre leurs pouvoirs à rester en vie dans le livre et ils seront réveillés quand deux frères et princes de Lakewood ouvriront le livre.

     

    Les mages racontèrent l'histoire de Lakewood et la prophétie.

     

    - Lors de la réapparition de la comète de Grimm dans le ciel qui traversera en même temps dans les deux mondes pendant un laps  de temps indéterminé, deux couples de beaux jeunes gens devront s'unir : la fille qui symbolisait le soleil ou la lune devant s'unir au garçon du même symbole astral pour neutraliser à tous jamais cette malédiction qui avait séparé les deux mondes sinon les deux royaumes seront séparés à tout jamais devront se former le plus grand risque était que les couples destinés à finir ensemble s'assemblent avec l’autre symbole de son astre, par exemple, la fille soleil avec le garçon de la lune entraînant une catastrophe dont nul se sait l'aboutissement.

     

    -Mais si j'ai bien compris, dit Alistair, cela doit être aussi écrit dans ce livre.

     

    Alistair ne trouvait nullement écrit le passage qu'avait dit les mages et c'était écrit autre chose.

     

    -Nous avons changé une partie de la prophétie et pour qu'elle fonctionne il nous faut retrouver l'autre livre.

     

    -Quoi ? Cria Archibald, il va falloir rechercher un autre grimoire? Je ne suis pas sorti de l'auberge et j'ai plus rien à me mettre sur le dos pour une telle expédition!

     

    Le vieux mage pensa, ce prince est pire qu'une princesse!

     

    -Mais avez-vous trouvé les personnes qui représentent les astres ? Si j'ai bien compris la fille qui représente l'astre du soleil épousera celui du soleil et vice versa pour la lune demanda Alistair.

     

    -Vous ne savez pas qui c'est les élus des astres, on n'est pas sortis de l'auberge! Répondit Archi.

     

    -Archi, cesse d'être défaitiste.

     

    -Pour l'être représentant le soleil je suis certain que c'est …dit Alistair.

     

    -Candy! Dirent en même temps Alistair et Archibald et pour les autres je ne vois pas.

     

    Archi s'exclama,

     

    -Ça se peut que je sois l'élu du soleil, je veux bien me sacrifier pour le bonheur de mon peuple et épouser Candy!

     

    -Comment ça te sacrifier, tu penses que c’est un sacrifice d'épouser Candy? Si ça se trouve, c'est moi l'élu masculin du soleil . Mais Archi, que devient Annie dans l'histoire?

     

    -T'es plutôt lunatique que solaire de caractère ... J'épouserai les deux!

     

    -Ça n'a rien à voir avec le caratère et je suis pas lunatique moi  . Comment ça épouser deux femmes?

     

    -Du calme, prince de Lakewood, votre mission et de protéger le grimoire.

     

    Alistair eut l'idée d'inventer un appareil permettant de retrouver les élus du soleil et de la lune et leur ames sœur .

     

     

     

     

    Sarah, la fille d'Eléonore, possédait l'autre livre qui avait appartenu jadis à Flanny qui contenait la prophétie originale, celle qu'a invoquée Antonia Ardlay.

    Et Archibald et Alistair, celui de Candy et où étaient enfermés les mages. Il avait reçu a changé quelques passages mais la prophétie sera changée si les deux livres sont réunis.

     

     

    Tom retrouva la fille qui depuis longtemps lui faisait battre le cœur.

    Il rencontra Sandra, Dorothy et Cookie.

    Tom et Sandra eurent un coup de foudre réciproque, il invita ces nouvelles amies à son appartement.

    Grâce à l'aide de Tom, Sandra pouvait transmettre le miroir magique à Candy, Sandra désobéit à son père en ne rentrant pas se mettre à l’abri, préférant rester aux côtés de Tom affronter la malédiction avec lui.

     

     

     

     

    À Lakewood, la grande tante Ellroy se recueillait devant la tombe de sa nièce Rosemarie, elle lui apportait à chaque anniversaire de sa mort un bouquet de roses blanches.

    Elle se souvenait du passé et elle revoyait Rosemarie et Sarah enfants.

    Au moment où elle raconta l'histoire d'Ernestine Ardlays une descendante brûlée vive pour sorcellerie.

     

    Il s'avéra par la suite qu'Ernestine était possédée par l'esprit d’Antonia et c'est en découvrant le cœur d'Ernestine que Sarah fut elle aussi possédée par son esprit et celui  et d’Antonia, changeant à tout jamais son cœur; elle devenait de plus en plus jalouse et de plus en plus méchante.

     

    Et de l'époque où Vincent était mort en mer et de la peine de sa nièce, jamais elle n'avait accepté que sa nièce favorite épouse un homme de si petite condition.

     

    Ellroy avait essayé de maintenir à flot l'unité royale après la mort de son frère . Son fils uniquee étant trop jeune pour diriger le royaume, elle prit la régence, et  mena du main de fer la famille royale ou aucun faux pas n'était toléré.

    C’est ainsi qu'il était décidé que Mr Legrand épousa Rosemarie sa fuite le contraint de se rabattre sur son autre nièce Sarah qui trouvait hélas chaussure à son pied; elle rabroua tous ses prétendants pestant et maudissant ce Georges dont elle était secrètement amoureuse.

    Sarah avait tout fait pour pouvoir séparer Georges et Rosemarie espérant que Georges puisse un jour l'aimer.

     

    Ellroy regrettait sa décision qui avait coûté la vie de Rosemarie, elle se sentant responsable d'une certaine manière de sa mort.

    Antonia avait convaincu par le biais de Sarah de la marche à suivre après avoir découvert la grossesse de Rosemarie, son mari mort en mer il ne pouvait être le père de l'enfant.

    Sarah apprit avec stupeur que sa sœur était enceinte de Georges, son grand amour qui malgré les années n'avait jamais quitté son cœur.

    Elle ne supportait de voir sa sœur heureuse avec l'homme qu'elle aime.

    Antonia lui souffla à l'oreille une idée, c'est ainsi que Rosemarie pensa avoir accouché d'une enfant qui hélas ne survécut pas, Sarah avec l'accord de la grande tante Ellroy eut l'idée de le placer dans l'orphelinat le plus proche chez Mlle Poney et Sœur Maria, il ne payait pas de mine et Sarah trouvait que c'était l'endroit parfait pour abandonner l'enfant.

     

    Ellroy rentra au château et se promena dans les allées, elle découvrit une pièce secrète et s'exclama,

     

    -Que fait le portrait de Rosemarie dans cette pièce? Je ne connais pas ce tableau!

     

    Intriguée elle regarda l'inscription à côte et lut *

    Portrait d’Antonia Ardlays. Ellroy fut troublée par la ressemblance.

     

    -On dirait des jumelles! C'est troublant, j'ignorais l'existence de cet ancêtre, moi qui connaît sur le bout des doigts l'intégralité de l'arbre généalogique des Ardas.

     

    Mr Legrand sur l'ordre de la grande tante avait  adoptée Candy.

     

    À New World, Candy avec l'aide de Patty et Annie trouvèrent les robes parfaites pour aller au bal annuel de l'hôpital et avaient passé leur journée à faire les boutiques et Candy trouvait cela long et pénible, aucune robe n'était au goût d’Annie. C'est en fin d'après-midi qu’elles trouvèrent leurs tenues et c'est la robe qu’Annie avait choisi pour son amie quil lui sied davantage  que celle qu'elle choisit por son amie d'enfance .  ce fut pour Candy une robe fourreau prune qui se mariait avec l'éclat émeraude de son regard et sa chevelure blonde et de sa silhouette ni trop provocante.

    Annie une robe fourreau bleue nuit et Patty une robe en dentelle rose poudré.

     

     

     

    chapitre 25 : le bal

     

    Le grand soir du bal était venu, les princes Terry, Albert, Georges, Richard, Charly et Tom avaient revêtu leurs plus beaux smokings.

    Terry arriva au bras de Flanny, il aperçut son père qui voulait lui parler de ses découvertes.

     

    -Terry tu ne peux te marier avec cette femme!

     

    -Elle a un prénom, vous m'avez donné votre parole que je pourrais choisir ma future épouse!

     

    -Mon fils, je te l'interdis, tu m’entends, cesse de faire ta tête de mule!

     

    -Père, c'est ma vie, ce n’est pas de ma faute si vous avez épousé une horrible femme, et je ne suis pas votre pion.

     

    -Mais Terry je veux ton bonheur!

     

    -Je n'ai rien à vous dire sur ça, à la prochaine et je renie le nom des Granchester, je ne suis plus votre héritier du titre de duc.

     

    -Terry tu ne peux pas, si tu me laissais t'expliquer!

     

    Richard s'était pris maladroitement avec Terry pour lui, il avait tous les torts.

    Mais Richard pensa, "Je ne peux te laisser épouser cette femme, je sais ça sera difficile à te convaincre pourquoi n'ais-je pas accepté que tu épouses cette comédienne qui me rappelait tant ta mère, cette Suzanna"

     

    Albert avait fait livrer une robe pour Flanny sachant que la femme arriverait avec sa vieille robe démodée. Elle n’était pas moche mais elle a du vécu, elle commencer à se déchirer à la fermeture éclair. Il voulait qu'elle ressemble à une princesse dans une robe bleue violet avec des perles, il avait fait venir à son domicile une équipe de maquilleuses, coiffeuses...

     

    Eléonore aussi arriva au bras de Georges une robe blanc argent, le haut était incrusté de perles et le bas une large jupe une création digne des plus belles princesses des mille et une nuit!

    Suzanna dans une robe bleue nuit qui mettait en valeur sa poitrine et Eliza dans une sexy robe rouge.

     

    Le bal ouvrit sur une valse. Albert invita Candy à danser une valse avec lui et Terry, Flanny voulant montrer à son père l'amour qu'il portait pour sa future femme.

    Terry susurra à l'oreille de Flanny qu'il la trouvait très belle dans sa robe mais il pouvait durant la valse regarder Candy danser avec Albert mais ressentait une pointe de jalousie, pourquoi ne pouvait-il s'empêcher de désirer cette femme aux taches de son?

    "Terry ressaisis-toi, elle est trop bien pour un homme comme toi! Estime-toi heureux que Flanny s'intéresse à toi", pensa le jeune homme au bras de Flanny.

    Flanny était complètement perdue, elle n'avait jamais connu Terry très démonstratif sur ses sentiments pour elle et ça lui convenait après son histoire avec le père d’Oliver.

     

    Les princes Cornwell danseraient avec leur petite amie respective.

    Tom avait trouvé un travail de serveur de même que Dorothy, Cookie et Sandra.

    Richard n'était pas content de voir Eléonore danser avec Georges, celui-ci à la fin de la valse partit s'isoler sur la terrasse.

     

    Le directeur félicita Flanny, le don était plus important que l'année dernière mais ...

     

     

    En plein milieu de la fête apparurent Antonia et Sarah Legrand. Antonia dit,

     

    -Bonsoir, peuple de New World, soumettez-vous à ma volonté, je suis votre nouvelle reine voire mieux impératrice! Agenouillez-vous mon peuple!

     

    Et Antonia s'écria,

     

    -Je connais tous vos secrets les plus intimes.

     

    En regardant Eléonore, Georges étant sur la terrasse prendre l'air malgré le froid.

    Richard se demanda ce qu'il se passait et se précipita vers Eléonore pour voir si tout allait bien.

     

     

    Antonia ne pouvait distinguer le visage de Richard qui avait les caractéristiques typiquement des Granchester, il avait hérité du regard et de la bouche de son aïeul Florian.

     

    Sarah s'approcha,

     

    -Maître que dois-je faire?

     

    -Place ce cœur au milieu de la salle et quiconque osera me défier, je lui arracherai le cœur!

     

    La foule blêmit à cet énoncé et Neil demanda,

     

    -À qui appartenait ce cœur ?

     

    -À une personne qui m'a trahie et ce n’est pas fini. Sarah aurais-tu l'obligeance de choisir une femme dans cette salle et lui faire croquer dans cette pomme? J'ai besoin d'une nouvelle Blanche -Neige que je mettrai dans ce cercueil en verre.

     

    Eliza entendit les paroles d’Antonia et comprit qu'elle ne devait pas la trahir et trouver le pigeon parfait qui trahira Antonia à sa place pour pas qu'elle ait à se salir les mains, ni à subir les représailles.

     

    Sarah Legrand offrit une pomme à une convive et celle-ci tomba raide morte.

    Georges sur la terrasse regarda dans la salle de bal et se demandait si Rosemarie était vraiment morte, il devait retrouver Vincent Brown car seul lui pourrait la réveiller de ce sortilège mais Vincent était sous l'emprise d’Antonia.

     

     

    Tom pestait de ne pouvoir agir il s'était mis à l'abri dans les vestiaires avec Candy, Patty et Annie et ils furent rejoints plus tard par les frères Cornwell.

    -Viens, Candy, c'est dangereux ici, rentre te mettre à l'abri, tu es trop importante pour la suite, demanda Tom.

     

    -Mais je ne peux pas laisser Terry et Albert!

     

    -Mais Candy t'inquiète pas, ils sauront parfaitement se débrouiller, dit Alistair.

     

    Tom découvrit dans la poche de sa veste les petites fées qui s'étaient cachées dans la poche de son manteau.

     

    -Qu'est-ce que vous faites ici ? C'est pour ça que je trouvais ce manteau bien lourd!

     

    -Comment ça tu vas dire qu'on est trop grosses? Tu es méchant, Tom, répondit une petite fée.

     

    -Rien, Tom, j'aime sentir ton doux parfum, dit une autre fée gênée.

     

    -Tu n'as pas changé, Tom, toujours à enquiquiné les filles, dit Annie.

     

    -Annie, tu es toujours en vie tu m'as tant manqué!

     

    -Bon, ce n’est pas que je veux gâcher vos retrouvailles, mais on a un problème plus important à gérer, dit Patty.

     

    Une petite fée s'enfuit en volant pour inspecter discrètement la situation et elle percuta Vincent Brown. La poussière de fée contenue sur ses ailes dont il inhala le fit sortir de l'emprise d'Antonia et il se demanda ce qu'il faisait ici.

    Georges le retrouva, il s'était faufilé discrètement et avait rejoint les vestiaires. Il lui proposa de le suivre c'est ainsi que Georges et Vincent essayèrent de trouver un moyen pour rejoindre Lakewood. Cookie leur proposa de les accompagner connaissant le seul et unique passage maritime pour s'y rendre.

     

    -Tom, tu as l'air inquiet, raconte-moi ton souci, dit Annie.

     

    -Annie tu n'as pas remarqué que deux sorcières veulent détruire notre monde et il y a un problème de taille . Les fées ne supportent pas le froid, elles ne peuvent pas faire leur travail c'est-à-dire ressusciter l'arbre aux poussières de fée de New World. Il leur faudrait des manteaux en fourrure ou des habits plus chauds que leurs robes de mousseline de soie .

     

    Une fée lui dit,

     

    -Tu ne la trouve pas jolie ma robe?

     

    -Si, mais tu risques d'attraper froid et je ne peux hélas être toujours à vos côtés . l vous faut des vêtements plus adaptés aux conditions climatiques.

     

    Archibald trouva la solution pour que les fées puissent sortir sans craindre le froid, il leur confectionna des manteaux en fourrure assortis à un bonnet et des bottines. Il avait découpé dans certains manteaux et écharpes  des convies de quoi faires des tenues pour les fées  . En tout il dévait  confectionna 20 manteaux et paires de bottes ainsi que les bonnets et écharpes et gants assortis.

     

    -Mon frère tu ne peux pas coudre plus vite? Lui cria Alistair

     

    -Estime-toi heureux que j’aie dans ma sacoche un nécessaire de couture.

     

    -Tu l'as toujours sur toi, en cas d'urgence que messieur craque son pantalon parce qu'il a trop mangé.

     

    -Je te rappelle que c'était toi qui a failli détricoter ton kilt après s'être accroché. Tu devrais me remercier de l'avoir sur moi, tu as failli te retrouver les fesses à l'air!

     

    -Comment ça ? Questionna Patty qui rougissait à l'idée de la situation.

     

    -C'est pas la peine de rappeler ce mauvais souvenir et je te signale que mon kilt n'était pas autant décousu et que je le porte pas de manière protocolaire.

     

    -Tu triches! Je le savais!

     

    -Je suis frileux moi, pas comme toi.

     

    -Arrêtez de vous disputer, Archi et Alistair, je compte sur vous! S'exclama Candy, Archibald je te remercie pour ce magnifique travail que tu as accompli pour les fées de Tom.

     

    -Oui, Candy, répondirent les frères Cornwell comme s'ils s’étaient fait gronder par leurs mères.

     

    Patty et Annie aidèrent les fées à s'habiller, elles étaient satisfaites du travail d'Archi.

    Tom regagna la cuisine pour chercher de quoi se nourrir, il avait une faim de loup et dans cet état il était incapable de réfléchir correctement . Il pensait aussi apporter un plateau repas pour ses amis.

     

    Candy fit une bise à Archibald ce qui surpris le jeune homme , profitant de son état  pour regagner la salle de bal et voir comment Albert et Terry se portaient.

     

    Tom regagna les vestiaires et fut en colère de découvrir que Candy n'y était plus.

     

     

    Dans la salle de réception, Terry de colère voulut combattre Antonia mais Albert l'en empêcha.

     

    -Terry, ce n’est pas sérieux!

     

    -Mais vous n'avez aucun courage!

     

    -Si, mais c'est trop dangereux, j'ignore la marche à suivre et tu risques de te faire tuer. Mettons-nous à l'abri et essayons de trouver un moyen de contacter Lakewood.

     

    -Vous vous soumettez à cette folle à lier?

     

    -Terry, calme-toi, non j' agi simplement  pour notre bien .

     

    Et Sarah Legrand entendit des cris et se retourna.

     

    -Mais qui je vois là? Mon très cher frère, qui est en compagnie d'un de ses petits camarades d'école ce n’est pas touchant ce tableaux que tu me montres? Il a l'air de vouloir sortir les crocs . Mais moi je sais les dresser les petits insolents!

     

    -Sarah, que faites-vous ici?

     

    -Albert tu n'as toujours pas compris? C'est moi avec Antonia les reines des deux  royaumes et jamais ils ne seront réunis, ils seront détruits dans peu de temps!

     

    -Comment ça détruit?

     

    -Tu m'as bien compris!

     

    Albert fut frappé par la ressemblance d’Antonia avec sa sœur mais il fut immergé par d'anciens souvenirs, il se revoyait enfant jouant à cache-cache avec sa sœur.

     

    -Albert où es tu?

     

    -Je suis là!

     

    -Albert, viens que je te fasse un câlin, mon adorable frère!

     

    Fin du flash-back.

     

    Sarah reprit,

     

    -Blanche-Neige cesse de rêvasser, c’est qui ton copain de classe un gentil toutou à sa maman?

     

    -Je ne suis pas un toutou à sa maman!

     

    -Terry, calme-toi!

     

    -Il a raison, calme-toi sinon je serai obligé de te faire du mal et toi et moi nous ne voulons arriver jusque là.

     

    Sarah se retourna et fixa Eléonore qui blêmit.

     

    -Et toi, tu es la mère de ce jeune? Questionna Antonia en lui montrant du doigt Terry.

     

    -Viens près de moi, ton visage me semble familier, tu t'appelles comment?

     

    -Terry Graham.

     

    -Mais Terry! s'écria Suzanna, tu es un Granchester, tu appartiens à une lignée de nobles, vous lui devez le respect!

     

    -Comment ça ? Un de ces maudits Granchester!

     

    -Oups, dit Suzanna qui comprit qu'elle aurait mieux fait de se taire, elle essaya de sauver Terry de sa bourde.

     

    -Vous semblez, madame ne pas les porter dans votre cœur, répondit Suzanna.

     

    -Tais-toi, espèce de petite chipie, je hais les Granchester et ça me met en colère d'en croiser un, c’est tous des vermines pourries jusqu'au trognon!

     

    Et Terry répondit,

     

    -Ça c'est bien dit!

     

    -Qui l'aurait cru, un Granchester haïssant sa famille?

     

    -Je ne suis plus un Granchester.

     

    -Si tu le seras toujours, toi tu viens avec moi j'ai besoin de ton sang, pour ressusciter un vieil ami que tu seras surpris de revoir.

     

    Et Richard s'avança,

     

    -Prends-moi à sa place!

     

    -Qui êtes-vous?

     

    -Son père!

     

    -Encore un Granchester! Vous avez hérité de leur arrogance. Très bien vous êtes mes esclaves , vous êtes vraiment stupides dans cette famille d'arrogants aristocrates!

     

    Candy s'inquiétait pour Terry,

     

    -Non, ne lui faites pas de mal, je l'aime moi!

     

    Flanny se retourna et rajusta ses lunette et avait une étincelle de colère dans les yeux.

     

    -Quoi? Vous aimez cet être misérable? Répondit Antonia, il vous trahira un jour ou l’autre, comme ils l’ont fait avec moi, jamais faire confiance à leur sourire de …

     

    Et Neil tout fier, dit,

     

    -De vendeur à domicile...

     

    -Ça c'est malin, Neil, répondit sa sœur, ce n’est pas le moment de faire de l'humour.

     

    -N'empêche ma sœur, j'ai acheté un jour un pantalon magique qui soit dit en passant me permettra de trouver le grand amour, j’ai rien trouvé à part une limace.

     

    Terry rirait de voir Neil avec une limace, ce serait trop beau, la limace est presque trop bien pour lui!

     

    Antonia surprise de découvrir que le cœur qu'elle avait mis sur une stèle au milieu de la salle se mit à battre, comment se pouvait-il qu'il rebatte à nouveau, il ne vaut a plus vite retrouver le corps du cœur .

     

    Elle repartit avec Terry et son père à la recherche du tombeau de Florian son ancêtre pour réinstaller le cœur afin de le tuer et le détruire ainsi que ses descendants.

    Elle devait sacrifier Terry et Richard en les vidant de leur sang, du moins l'un des deux.

    Elle se demanda s'il était utile d'emmener avec elle les Granchester. Antonia sortit de son fourreau une dague et voulut montrer aux Granchester toute sa haine pour cette famille.

     

    Mais Antonia voulut égorger Richard pour n'avoir qu'à emmener Terry le plus jeune avec elle, son sang plus jeune aurait plus d'effets.

    Sa femme la duchesse ne fit aucune objection.

    Mais Eléonore se leva.

     

    -C'est injuste! Qu'est-ce qu'il vous a fait de mal?

     

    -Toi il t'a trahie comme moi, et Antonia comprit le secret d'Eléonore.

     

    -Tu ne veux pas priver ta précieuse fille de son papa?

     

    Richard stupéfait  de découvrir qu'il est le vrai père de sa fille de Sarah.

     

    -N'a-t-elle pas cinq ans? Oups j'ai gaffé vu l'expression sur ton visage! Jubila Antonia.

     

    -Taisez-vous!

     

    Et Eléonore s'enfuit en pleurant.

     

    -Je devrais te rendre une petite visite à toi et ta fille pour prendre le thé.

     

    Richard énervé, dit,

     

    -Si tu touches a un cheveu de ma file je jure que …

     

    -Que quoi? Tu ne peux rien me faire, je suis plus puissante que toi! Tais-toi et suis-moi sinon c'est ta fille qui sera sacrifiée à ta place alors soit docile comme un agneau et vu que je suis de bonne humeur, je ne prendrai que la moitié de ton sang et celle de ton fils.

     

    -Neil et Eliza occupez-vous de cette insolente blonde à taches de son et de l'autre le serpent à lunettes!

     

    -Non, ma sœur ne faites pas de mal à Candy! Sinon... répondit Albert.

     

    -Sinon tu ferais quoi?

     

    Flanny dit,

     

    -Albert!

     

    -Mais que vois-je là, c'est plus un triangle amoureux, c'est un carré! Albert aime Candy et Flanny qui aime Albert et Terry qui aime Candy et  il aime  Flanny

     

    -C'est faux! J'aime Trry et non Albert  .Terry et moi nous allons nous marier, c’est de ta faute, Candy! Tu m'as tout pris!

     

    Flanny voulut s'enfuir loin de Candy.

     

    -Hé ma petite dame, où pensais-tu partir, restez avec nous! Dit Neil.

     

    -Neil et Eliza occupez-vous vous de ces charmantes demoiselles et d’Albert avec votre mère, pendant que moi et père-fils Granchester allons faire un petit voyage...

     

    C’est ainsi que par magie Antonia lia avec des chaînes Terry et Richard et les força à la suivre.

     

    Candy essaya de supplier Antonia de pas faire mal à Terry et Albert essaya de la consoler. Neil, énervé, les sépara.

     

    -C'est pas le moment de faire un câlin à ton futur époux, viens là, espèce de gourgandinée tout en lui tirant les cheveux.

     

    Eliza lui dit,

     

    -Tu n'es vraiment qu'une traînée, Candy, dis adieu à ton amant et ton futur époux, ça ne t'a pas suffi? En plus tu m'as piqué le cœur de mon Anthony et  celui des frères cornwell!

    J’ai jamais compris qu'est-ce qu'ils t’ont trouvé de si particulier, ton visage est gâché par ces vulgaires taches de rousseur, tu es quelconque!

     

    -Mais Terry n'est pas mon amant, c'est un très bon ami.

     

    Sarah pensa qu'il faudrait séparer Candy et Albert et qu'elle s'occuperait de lui pendant que ses enfants auront Candy et Flanny à surveiller.

     

    Terry se demandait pourquoi son cœur lui faisait si mal, c'est dans cet état d'esprit qu'il n'avait plus rien à perdre.

     

    Antonia était ravie, elle avait réussi à séparer les couples lunaire et astral, Terry et Flanny et Candy et Albert.

     

     

    Flanny s'inquiétait pour son fils elle le savait entre de bonnes mains il était avec Sarah la fille d'Eléonore chez sa concierge une dame.

    Mais cette dernière reçut un message d'amener en urgence les deux enfants à la soirée de charité où se trouvait Flanny.

     

    Richard essaya de détacher Terry de ses chaînes mais Antonia aperçut le subterfuge de Richard et s'écria de colère,

     

    -Regarde ma puissance! Si l'un de ces flocons de neige entre en contact avec votre cœur vous mourrez bientôt, et ça sera de ta faute Richard si l'un des invités meurt, j’espère que tu arriveras à finir avec cette mort sur ta conscience à moins que tu en es dépourvu comme tes ancêtres!

     

    La concierge arriva dans la salle de bal avec Oliver et Sarah la fille d’Eléonore.

     

    Antonia créa à partir de ses mains un tourbillon de neige, il était si puissant que l''un des flocons faillit atteindre Albert au cœur. Flanny se précipita et dans la confusion le reçut à sa place. Albert demanda à Flanny,

     

    -Maman! Cria Oliver.

     

    -Mais pourquoi as-tu fait ça? Tu risques de mourir à ma place!

     

    -Je n'ai fait que mon devoir, je suis votre médecin, j’ai si froid mais t'inquiète pas, je suis médecin, je sais comment guérir!

     

    -Rien que cela, demanda Albert, un peu déçu.

     

    -Ma pauvre amie, ta médecine ne peut rien, il est à toi ce charmant petit garçon?

     

    -Oliver que fais-tu ici? Tu devrais être dans ton lit!

     

    La concierge dit,

     

    -Mais Flanny tu m'as demandé d'emmener en urgence les enfants ici!

     

    -Je n'ai rien fait de cela.

     

    Terry qui était maintenu par les chaînes d’Antonia se débattait.

     

    -Espèce de vieille folle! Pourquoi avez-vous agi ainsi?

     

    -Terry vous, vous allez vous blesser, vos chaînes sont si serrées!

     

    Terry se blessa et une goutte de sang tomba au sol.

     

    Flanny aperçut le sang et chercha dans son petit sac un mouchoir pour soigner Terry, Candy étant encerclée par les Legrand ne pouvait pas bouger.

     

    Antonia aperçut la petite fille qui accompagnait Oliver.

     

    -C'est donc elle, cette charmante petite fille, tu ressembles beaucoup à ta maman et par chance peu à ton père, Ricky, dit bonjour à ta petite fifille!

     

    Richard fut surpris par la familiarité d’Antonia.

     

    Sarah Legrand repensait a son ami d'enfance Rick à la Houppe, c était par sa faute qu'elle s'était mal entendue avec Georges, il avait avec son aide versé un seau d'eau glacée sur sa tête à son arrivée.

    Son père l'avait adopté pour que son fils Albert puisse avoir un frère, un ami pour le guider.

     

    La petite Sarah se mit à pleurer,

     

    -Ce n’est pas mon papa! Il est méchant et il me fait peur!

     

    -Quelle enfant intelligente, c'est pour ça que je vais l'épargner, tu m'entends, Richard? Ta fille ne t'aime pas et j'y suis pour rien! Qu'as-tu donc encore fait pour qu’un si jeune enfant te haïsse?

    Eléonore, occupez-vous de votre fille et vu que tu es adorable je veux bien laisser ton petit camarade Oliver.

     

    Flanny dit

     

    -Je te remercie, Eléonore de prendre soin de mon fils.

     

    -Si cet enfant n'a pas un parent proche, je veux bien, d'accord Eléonore le droit de garder l'enfant.

     

    Lord Carrington fut surpris par la ressemblance d’Oliver avec le portrait d'enfance de son père.

    Il avait découvert que Stuart le fils qu'il a eu avec Millicent était le père d’Oliver.

    Il voulut récupérer l'enfant et il demanda à Stuart d'agir.

     

    -Ma reine, s'avança lord Carrington, mon fils est le père de cet enfant! Stuart viens là!

     

    Gêné, Stuart s'avança,

     

    -Êtes-vous le père de cet enfant?

     

    -Oui, mais je préfère qu'il soit avec sa petite camarade, je ne veux pas le priver de son amie.

     

    -Mais Stuart qu'as-tu donc? C'est ton fils, tu me déçois, je t'ordonne de récupérer ton fils!

     

    -Taisez-vous! Je n'ai aucun ordre à recevoir de votre part! Il sera plus heureux loin de vous.

     

    Stuart quitta la salle avant de chuchoter à l'oreille de Flanny,

     

    -Pardonne-moi!

     

     

    À Lakewood, Sœur Maria et Mlle Pony commencèrent les préparatoires des fêtes de fin d'année malgré les menaces.

     

    Antonia repartit avec Richard et Terry à la recherche du tombeau de leurs ancêtres et ainsi détruire la ligne des Granchester.

     

     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :